Le Défi Des OVNI

tete a claque willy waller

Ingénieur opticien de formation, il a étudié et collationné des milliers d’observations avant d’avoir le recul nécessaire pour exprimer une opinion personnelle sur le dossier ovni. Ceux qui ridiculisent le sujet, alors même qu’il est pris très au sérieux par les autorités, devraient se renseigner un minimum avant d’exprimer leur opinion. En 1961, durant son affectation au Pentagone, comme dit plus haut, il aurait pu examiner dans un meuble à tiroirs du bureau du général Trudeau, avec la permission de ce dernier, divers petits objets qu’il affirme provenir “d’un crash d’ovni au Nouveau-Mexique”. Son livre s’articule donc autour de plusieurs points clefs, qui sont autant de jalons dans sa patiente et rigoureuse démonstration de l’existence des ovnis. La Grande-Bretagne ouvre ses archives sur les ovnis. Dans un communiqué, Hastings a déclaré: «Après une longue attente, tous ces témoins se mettent en avant pour dire que, aussi incroyable que cela puisse paraître à certains, les OVNIS ont longtemps surveillé et parfois trafiqué nos armes nucléaires».

De cette étude allait découler un rapport de 90 pages intitulé “Les ovnis et la Défense – A quoi doit-on se préparer ?” (publié en juillet 1999), dans lequel, compte tenu des documents officiels disponibles (dont certains déclassifiés), les membres de l’association jugeaient que l’intérêt national de la France était de s’intéresser de près au sujet, en particulier en termes de défense. Foutaises encore, cette coopération n’ayant évidemment pas été annoncée fin 2009 ou début 2010… Alors, si l’on suppose que sur des planètes inconnues il existe une vie multicellulaire: pour savoir chercher de la nourriture il faut effectuer certains mouvements et avoir sa bouche se trouvant en avant, ce qui veut dire que le corps doit avoir un début (la tête) et une fin (la queue). Quand des ufologues d’esprit ouvert, mais comme moi guère crédules, lui ont fait remarquer que tel ou tel des “témoins” que Salla entend rassembler pour faire “éclater la vérité” était connu pour avoir prétendu à des titres qu’il n’y jamais eu, Salla a exposé sa logique, en substance: si quelqu’un prétend avoir eu un certain poste haut placé qui lui a permis d’obtenir des informations sensées êtres secrètes sur quelque activité extraterrestre, et s’il s’avère que des vérification montrent qu’il a menti à propos de ses titres, ce n’est pas grave.

  1. 6 Option Appli TV d’Orange
  2. 28 % de cas probablement identifiés sans preuve formelle (catégorie B)
  3. Ce n’est pas OAY qui a fait une erreur, mais son interface terrienne
  4. Solidité: de la coque et des aménagements

Pourtant, selon le professeur de paléontologie évolutive à l’Université de Bath en Angleterre, Matthiew Wills, les extraterrestres peuvent avoir une autre apparence que celle des êtres humains. Il l’observe longuement. C’est une lumière de couleur blanche, de forme quasi-circulaire, qui se déplace à hauteur des montagnes. Le ton des commentaires, leur variété, l’été, allez savoir, nous ont donné l’idée d’un compte rendu sous forme de dialogue théâtral. Si nous avons simplement fait notre propre recherche, nous pourrions arriver à nos propres conclusions et nous ne serions pas si facilement dupé lorsque ces sources officielles nous mentent. Nous avons ajouté en italiques des indications scéniques. Lorsque le briefing fut terminé, ils nous ont dit que l’incident était désormais classifié (top-secret) et que nous ne pouvions en parler à personne. On aurait dit des torches enflammées. Elliott, triste, reste un instant seul avec la créature morte, lui dit qu’il l’aime, ce qui a pour effet de faire revivre le pot de fleurs, et E.T.

Ovni Ufo Extraterrestre

En revanche, il n’est pas difficile de simuler une de ses vidéos, car il suffit d’un programme qui déforme la voix, dit quoi que ce soit et la retouche un peu. Cela correspondrait au niveau individuel à des expériences ayant une valeur gratifiante, voire cathartique (malgré parfois les apparences : voisins ou médias se moquant des témoins, épreuves subies lors de certains enlèvements). Pour autant il ne s’inquiète pas de la présence extraterrestre : les faits montrent que, dans tous les cas, l’hostilité est d’abord venue de notre part et que “leur” réponse s’est toujours manifestée dans l’esquive, voire la neutralisation, puis la fuite. Partisans de Dana Scully ou de Fox Mulder, en tout cas, l’intégralité de ces “X Files” passionnants sont à consulter sur le site de la CIA. A ce stade du raisonnement, il ne s’agit que d’un constat : celui de l’existence d’événements aux caractéristiques physiques certaines, en accord avec les lois de la perception, mais dont les “variables” (trajectoires et effets spécifiques sur l’environnement) sont totalement incohérentes avec les autres descriptions de PAN (Phénomène Aérien Non identifié) A et B. La majorité des observations de type D doivent correspondre à des observations réelles de phénomènes encore inconnus, probablement situés, dans la plupart des cas, au sein des basses couches de l’atmosphère.

Pourtant, un rapport de l’Institut des Hautes Etudes de Défense Nationale (IHEDN) préconisait déjà, en 1976, qu’une attention toute particulière fût dévolue aux phénomènes aériens non identifiés – action qui, avec d’autres, contribua en son temps à la mise en place du Gepan. Mais si les statistiques françaises prouvent l’existence d’un phénomène à ce point défini, l’autre puissance qui a, de son côté, enrichi sa propre base de données, c’est à dire les Etats-Unis, devrait aboutir à un constat similaire. C’est un collage de commentaires ou d’extraits, reconstruit dans le respect des positions de chaque internaute. C’est le cas. Pour la première fois au monde, un scientifique compare les deux études, la française et l’américaine. Cette problématique des « aérodynes MHD discoïdaux » a fait l’objet d’une communication dans deux congrès scientifiques internationaux, en 2008 et 2009, ainsi que de trois communications dans une revue scientifiques de haut niveau, à comité de lecture. Un dossier où ne s’expriment, généralement, que deux catégories de personnes : ceux frappés du syndrome du refus, et les fous de la soucoupe.

Laisser un commentaire