Le Grand Changement: Une Extraterrestre Découverte Sur La Lune ?

les ovnis en france

Le mot “extraterrestre” a encore mauvaise presse… En quelques jours, toute la presse américaine s’intéresse à son histoire. Une partie de la presse a plutôt bien annoncé l’émission, par exemple “Le Nouvel Observateur” (cahier “Télé Obs”) et “Télérama”, alors que ces magazines sont connus pour avoir, dans le passé, affiché un scepticisme de bon ton sur les ovnis. Si certains ufologues se sont bien perdus dans des considérations fantaisistes, il n’en demeure pas moins que ce sont des enquêteurs ufologues qui ont fait, et font, le plus gros travail de collecte des données sur le sujet… S’il est vrai que circulent, malheureusement, bien des propos fumeux, aventureux et irresponsables, notamment sur Internet (qui tend à devenir la référence pour enquêteurs pressés), ne voir que cela c’est révéler une grande méconnaissance du sujet. On assiste d’abord à une séance du comité de pilotage du GEIPAN, réunissant notamment, sous la présidence d’Yves Sillard, des représentants de la Direction Générale de l’Aviation civile, de l’armée de l’Air, de la Gendarmerie Nationale et de la Police, et bien entendu l’ingénieur du CNES en charge du GEIPAN, Jacques Patenet.

  • OVNI en Haute-Vienne
  • Un étrange OVNI fait sérieusement s’interroger les spécialistes
  • Eviter les répétitions dans un texte
  • 19 juillet 1985 (ressortie)

Puis, le commandant Frédéric Solano, responsable du département Médias au Ministère de l’Air, confirme qu’on y prend les ovnis au sérieux : les pilotes doivent remplir un formulaire en cas d’observation. Pour saisir l’intérêt et la portée de cette émission, en dépit de ses piques anti-ufologiques, faisons encore un petit rappel “historique” sur le traitement si souvent négatif des ovnis dans les médias français. Ces journalistes ne semblent pas se rendre compte de tout ce que l’énorme “dossier ovni” doit à plus d’un demi-siècle d’enquêtes indépendantes à travers le monde, souvent difficiles, et la plupart du temps bénévoles. Un expert d’analyse photo, François Louange, qui coopère avec le GEIPAN, présente d’abord un canular, mais affirme ensuite l’authenticité de la fameuse photo nocturne d’un triangle en vol stationnaire à faible altitude, à Petit Rechain, en Belgique, le 4 avril 1990. Il a étudié la photo originale, a rencontré son auteur, et il n’y a pas de doute pour lui.

Puis pas de réponse du Pentagone à plusieurs demandes d’entretien.

’est avéré, comme je l’ai mentionné plus haut, que cette photo ne montrait en réalité qu’une maquette fabriquée par Patrick Maréchal. On constate une certaine évolution vers une reconnaissance de la réalité des ovnis, notamment par les armées de différents pays. La fréquence de ces phénomènes est telle qu’il est difficile d’en nier la réalité au seul prétexte qu’ils sont jugés impossibles ou irréels. Le Quotidien du Peuple a rapporté qu’une source ayant connaissance de la question a dit qu’il y a une implication militaire mais n’a pas fait d’autres commentaires. Puis pas de réponse du Pentagone à plusieurs demandes d’entretien. Son enquête auprès des spécialistes s’achève en 2017 sur un coup de théâtre : le « UFO Pentagone Papers ». Mais la demande d’information de Christian Lambright a permis aussi de mettre en lumière que le Pentagone était toujours sur le dossier, vieux de 15 ans. Cette mauvaise image est due aussi au travail de sape réalisé depuis des décennies par une cohorte nombreuse de sceptiques, ou “faux sceptiques” comme les appelle Joël Mesnard, toujours bien accueillis dans le monde intellectuel et médiatique.

Les rapports d’unités militaires qui ont toujours semblé arriver peut après le crash d’une soucoupe volante pour récupérer la soucoupe et l'”équipage”, étaient en fait des descriptions précises du personnel de l’Air Force engagé dans des opérations de récupération de mannequins anthropomorphiques. Après cette “expérience”, son état s’est dégradé très rapidement au point de devenir gravissime. Dans l’émission d’Uri Geller, son tour n’était pas très au point car elle avait failli « y rester » ! L’entretien avec l’avocat américain Peter Gersten est clair sur ce point. Le deuxième passage est quant à lui un peu plus clair. « De même, il conviendrait de créer, au plus haut-niveau de l’Etat, une cellule en liaison avec le Sepra ». Un événement médiatique important vient d’avoir lieu en France : le documentaire de Canal Plus : “Ovnis : quand l’armée enquête”, diffusé une dizaine de fois, du 27 mars au 6 avril 2008, dans le cadre du magazine “Investigation”. Ces deux émissions ont été diffusées, dans les années 2000 et au début des années 2010, sur TF1.

Les Ovnis Video

Pendant quelques années, il y a eu deux séries d’émissions intitulées : « Les 30 histoires les plus mystérieuses », « Les 30 histoires les plus extraordinaires ». On a eu droit aux prestations de « mentalistes », fort étonnantes d’ailleurs, dont celles, à deux reprises, d’un Américain. On a vu des numéros d’hypnose, ainsi qu’un voyant connu (Claude Alexis) qui, dans deux émissions, a donné de très bons résultats, y compris sur les lieux d’un « endroit hanté ». • Au cas de « poltergeist » d’Enfield (Angleterre) – auquel je consacre une page sur ce site et que j’ai évoqué dans un article de « Parasciences ». Le compte rendu du Daily Times relate comment les piétons le long de la rue Main peuvent être vus regardant vers le ciel et pointés, et le journal aurait été “inondé” d’appels de lecteurs rapportant les objets, bien que l’histoire explique que des vents violents et une tempête de poussière empêchaient une vision claire. Oui, répond Voyager: un observateur situé à Ankara aurait parfaitement vu l’«étoile», deux heures après le coucher du soleil.

Laisser un commentaire