Le Coin à J-S: La Théorie De La Terre Creuse

Ensuite, quand le temps redevint plus clément, ils remarquèrent qu’ils avaient perdu un tiers des provisions ainsi que leur eau potable. Ensuite, ils reprirent le voyage en direction des côtes de Franz Joseph qu’ils longèrent durant plusieurs jours. Ils prirent la direction du nord, longèrent les côtes des îles de Gotland et d’Oeland et continuèrent en passant par le détroit qui sépare la Suède et le Danemark. Les étapes se succédèrent, Kristiansand sur les côtes de la Norvège, les îles Lofoten, Hammerfest et finalement, le 23 juin, Wijade Bay où ils s’arrêtèrent quelques jours pour pêcher parmi les icebergs. Pourtant, cette même année de 1829, le 3 avril, deux hommes, Jens et son fils Olaf Jansen, quittent Stockholm pour aller pêcher. Epuisé par un combat sans lendemain, Symmes décéda le 29 mai 1829, hanté par sa conviction d’une Terre Creuse avec une ouverture à l’extrémité de chaque pôle… La première personne à avoir écrit une œuvre complète sur le concept de la Terre Creuse est l’astronome et mathématicien anglais, Edmond Halley (1656-1749). Il fut également le premier homme à avoir essayé d’expliquer les aurores polaires en précisant qu’elles étaient le reflet de la lumière qui éclaire le Monde Souterrain.

Agartha Terre Creuse

photo terre creuse Ses travaux ne firent pas grand bruit et aujourd’hui encore, on se souvient davantage de Halley comme l’astronome qui découvrit la comète qui porte son nom, que du philosophe qui a écrit sur les variations magnétiques des pôles, la Terre Creuse et les aurores polaires. Voir la rubrique Jardiniers de la Terre pour des informations s’y rapportant. Selon Richard, lorsqu’on aborde le mystère de la TERRE CREUSE, il faut aussi parler de Vénus et des vénusiens. Par cet envoi, il souhaite alerter le monde entier; les hommes politiques et l’opinion publique, de sa conviction profonde que « la Terre est creuse, qu’elle est formée de plusieurs sphères concentriques et qu’elle est habitable en son centre ». Peu de temps après, ils accostèrent sur une terre verdoyante pleine d’arbres et de végétation. La végétation était luxuriante et abondante et des fruits de tous genres poussaient un peu partout en parfumant l’atmosphère d’une odeur délicate.

Pourtant avec beaucoup d’obstination, Symmes intéressa le sénateur Richard M. Johnson qui déposa devant le Congrès, le 28 janvier 1823, une demande officielle de financement pour le lancement d’une expédition. Leurs messages montrent qu’ils ont des connaissances étendues sur la vie à la surface de la Terre, alors que nous n’avons pas d’explications sur la possibilité du développement et de la survie d’une vie intelligente dépourvue d’oxygène et de soleil » (Note d’O.D.R. Les habitants de ce monde souterrain, nommé « Vril-ya », auraient pour projet de refaire surface et de conquérir l’humanité, intellectuellement décadente. En 1966, un article, publié dans le Fate Magazine, démolira le récit d’Olaf en précisant tout de même qu’à l’époque de la publication de « The Smoky God », le gouvernement américain se procura deux exemplaires du livre. Sans doute, inspiré des travaux de Sir Edmond Halley, Symmes, déclara dans sa lettre qu’il intitula « TO ALL THE WORLD – Light gives light to light discover ad infinitum », qu’il passerait sa vie entière à prouver cette réalité et qu’il souhaitait, avec l’aide financière de quiconque, entreprendre une expédition dans le centre de la Terre. D’un seul coup, à la vue des photographies de la Terre et des planètes du système solaire tout devient claire !

  • Retour sur Aldébaran – Tome 2 – Épisode 2
  • Mangerons-nous du pain? (1956)
  • Manaus (Brésil), Mato (Grosso, Brésil),
  • Le plus ancien
  • 7 jours sur 7
  • 09,15 heures de travail – Dans la distance est ce qui semble être des montagnes

La citée était entourée d’un gigantesque jardin dans lequel quatre rivières prenaient leur source dans une fontaine artésienne. Il se révéla d’un aspect rouge et cuivré avec, par moment, des nuances pâles et brumeuses. Tous ses travaux ont été publiés dans « The Philosophical Transactions of the Royal Society of London » et ne furent guère appréciés par les scientifiques de l’époque. Nous avons été créés égaux, en unité, vivant de manière spirituelle, là où la vie est éternelle. Oui, le solidus des alliages fer-nickel est a environ 5000ºC pour 300GPa de pression (alors qu’il n’est que de seulement 1500ºC a pression atmospherique). L’intérieur de la Terre n’est pas une masse de roche fondue comme le croient les scientifiques de la Terre. La Terre a été la source de nombreux fantasmes depuis l’aube de l’humanité et l’émergence des premières cultures. Loin à droite et à gauche de nous s’étalaient des icebergs, mais notre petit sloop a dû longer d’étroits passages et des couloirs si fins en certains endroits, que si notre embarcation n’avait pas été de forme réduite, nous n’aurions jamais pu nous en sortir. En 1868, un professeur du nom de W. F. Lyons présenta dans Le Globe creux une théorie proche de celle de Symmes, mais ne mentionna pas ce dernier.

Laisser un commentaire